Publié par Laisser un commentaire

Débridage Citroën AMI

Introduction : débridage du Citroën AMI

Nous allons parler dans cet article du débridage du Citroën AMI.

Vous êtes très nombreux à nous demander si nous sommes également capables de reprogrammer le Citroën AMI
Nous avons donc décidé de nous pencher sur ce véhicule afin d’en découvrir le fonctionnement et éventuellement d’en améliorer les performances.

Liste d’attente pour débrider le AMI

Photo du débridage d'un Citroën AMI

Inscrivez-vous à notre liste d’attente !

Avant d’entrer dans le vif du sujet, si vous souhaitez débrider votre Citroën AMI, nous invitons déjà à vous inscrire à notre liste d’attente en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Nous vous tiendrons alors informés dès qu’une solution est disponible.


Performances du Citroën AMI

On dispose encore de très peu d’informations techniques de fond concernant ce Citroën AMI.

Néanmoins, nous avons pu soulever les points suivants :

Caractéristiques techniquesOrigineEstimation après débridage
Puissance maximale8 ch10-15ch
Capacité de la batterie5,4 kWh/
Temps de recharge sur une prise domestique3 heures/
Autonomie (cycle WLTP)75 km80 à 90 km (ECO-Tuning)
Poids485 kg/
Vitesse maximale45 km/hTrop incertain


Etapes du débridage du Citroën AMI

En pratique, la recherche et développement autour d’une solution de reprogrammation d’un véhicule électrique passe par les phases suivantes :

1. Identification du matériel embarqué (Moteur, contrôleur, batterie, afficheurs, passerelles, … )

2. Détermination des limites du véhicules

Nous déterminons d’un point de vue théorique les limites applicables sur ce véhicule. Sur les quadricycles légers (Twizy, Aixam, AMI, …), nous avons souvent une belle marge de progression car les véhicules sont « bridés » intentionnellement pour se conformer aux législations.

Nous récupérons ici les fiches techniques constructeurs afin de percevoir les limites de chacun des composants.

3. Compréhension du fonctionnement du AMI

Il est essentiel de comprendre le fonctionnement intégral du véhicule, notamment :

-> communication entre les différents composants
-> mécanismes de sécurités mis en place
-> quels messages sont envoyés par quels composants et à quel moment ?

4. Modification des paramètres

Une fois que nous avons acquis une connaissance suffisante du véhicule, nous essayons de nous connecter au contrôleur. Le contrôleur sur un véhicule électrique est l’équivalent de l’ECU (Engine Control Unit) sur un véhicule thermique; ce sont les composants qui sont en charge de la gestion moteur.

En fonction du contrôleur et de sa configuration, il endosse plus ou moins de responsabilités; cela peut aller de la simple gestion de la puissance, aux ceintures de sécurités, voyants, alertes sonores, gestion de la traction, …

Ici, il n’y a pas de règle générale pour reprogrammer un contrôleur; cela dépendra des protections mises en place.

Notamment :
– Le paramétrage du contrôleur est il protégé par un mot de passe ?
– Si oui, quel type de mot de passe ?
– Les identifiants par défauts ont ils étés modifiés ?
– Les valeurs sont-elles modifiables ou ont-elles été définies en lecture seule ?
– Existe-t-il un contrôle d’intégrité (checksum) sur le logiciel ou sur les valeurs ?

5. Rendre la modification « User-Friendly »

Nous nous attaquons ici en direct au contrôleur; c’est le moyen le plus simple de valider si il est paramétrable ou non.

Cependant, nous cherchons toujours à rendre le débridage plus simple pour nos clients telles qu’un boitier à brancher sur la fiche OBD.

Nous analysons donc les possibilités afin de déterminer si la fiche OBD est connectée en direct sur le contrôleur.

Si ce n’est pas le cas, il est possible qu’une passerelle intermédiaire re-formate, bloque ou limite les informations qui transitent.

A nouveau, on est ici sur du 100% sur-mesure.

Conclusion

Vous aurez compris dans cet article que chaque véhicule est différent par sa conception. En conséquence, les solutions de débridage que nous pourrons apporter seront développées sur-mesure et adaptée à chaque type de véhicule.

Nous vous invitons à rejoindre la liste d’attente en cliquant sur le bouton ci-dessous. Nous vous tiendrons informé par e-mail de la disponibilité du produit.

Publié par 3 commentaires

Autonomie du Twizy

Quelle est l’autonomie du Twizy après débridage ?

C’est une question qui nous est régulièrement posée par des clients, désireux de savoir comme va évoluer l’autonomie de leur Twizy après reprogrammation.

C’est tout à fait compréhensible au vu de la relativement faible autonomie du véhicule, si vous avez besoin « à coup sûr » de 60km pour aller au travail, il est tout à fait judicieux de se poser la question.

Influence du débridage

La question n’est pas facile à répondre dans la mesure où chaque conducteur est différent. En fonction du type de conduite, l’impact sur la batterie sera différent.

Vous avez certainement déjà remarqué que lorsque vous êtes en éco-conduite, vous atteignez une estimation d’autonomie qui est à peu près le double de celle que vous avez lorsque vous conduisez de manière plus vive.

Pour comparer l’autonomie avant et après, il faut être capable de conserver le même type de conduite, le même niveau de charge batterie et le même environnement (même conducteur, mêmes routes empruntées).

Autonomie du Twizy : résultat du test

Données initiales

VariableValeur
Poids du conducteur (hé oui, c’est essentiel !)76 kg
Modèle du TwizyTwizy 80
Niveau de charge100%

La solution utilisée dans ce cas est la modification spécifique pour débrider les Twizy après 2016, 2017, 2018 et 2019.

Résultat en éco-conduite

Sans reprogrammationAvec reprogrammationDifférence
83 kilomètres88 kilomètres+ 5 kilomètres !

Le résultat est sans appel : la reprogrammation permet de gagner en autonomie si on fait l’effort de conduire calmement. En effet, grâce à l’augmentation de la récupération d’énergie au freinage, on récupère plus d’autonomie au freinage. Par ailleurs, l’augmentation de couple permet de s’insérer plus calmement et d’atteindre une vitesse de croisière plus rapidement, sans devoir faire sans cesse des « pieds-plancher ».

Résultat en conduite dynamique

Sans reprogrammationAvec reprogrammationDifférence
53 kilomètres47 kilomètres– 6 kilomètres

En conduite dynamique, les choses se corsent; et c’est normal ! La reprogrammation double le couple disponible pour notre modèle d’essai; passant de 57Nm à plus de 100Nm !

Conclusion

Gardez toujours en tête que, malgré le débridage, si vous adoptez une éco-conduite, vous pourrez – au minimum – conserver la même autonomie que d’origine voir même gagner quelques kilomètres.

Publié par Laisser un commentaire

Débridage Twizy après 2016

Notre solution pour débrider les Twizy 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020 est disponible ici :

Introduction

Vendu en deux motorisations, Twizy 45 et Twizy 80, le véhicule se destine à deux marchés différents :

  • Le Twizy 45 est considéré en Belgique et en France comme un quadricycle léger (catégorie de permis AM), conduisible dès 14 ans en France avec un BSR et dès 16 ans en Belgique avec le permis AM. (le même permis que les Aixam, cyclomoteurs, etc.).
  • Le Twizy 80 est considéré comme un quadricycle lourd, nécessitant donc d’être titulaire d’un permis B. (à partir de 18 ans donc)

Le débridage du Twizy

Leader européen sur la marché du débridage du Twizy, nous avons pu depuis 2012 proposer une solution clé en main, permettant à plus de 1000 clients qui de reprogrammer leur Twizy facilement.

Nous proposions déjà des solutions de reprogrammation pour Twizy, permettant notamment d’augmenter la vitesse maximale du Twizy 45 ou d’augmenter l’accélération des Twizy 80.

Depuis juin 2016

Les choses ont changé depuis juin 2016, Renault ayant décidé de déployer une nouvelle mise à jour sur les nouveaux modèles.

Tous les modèles de Twizy 45 et 80 produits après JUIN 2016 sont donc livrés avec un nouveau logiciel embarqué. Ce nouveau logiciel empêche toute intervention logicielle après la sortie d’usine. (nous écrirons bientôt un article plus technique sur ce nouveau logiciel, les sécurités mises en places et les éventuels moyens de contourner celles-ci)

Notre solution pour les nouveaux Twizy

Devant cette impossibilité de modifier les paramètres du véhicule, nous avons développé une solution plus « radicale ». Celle ci consiste à remplacer le contrôleur d’origine par un contrôleur pré-programmé chez TwizyX. Nous remplaçons donc le contrôleur verrouillé par Renault par un contrôleur débridé de Twizy 80.

La solution pour les modèles 2016 et après consiste donc en le remplacement du contrôleur (SEVCON) et l’installation d’un boîtier dans la boite à gants.

Ce boîtier permet de débrider le véhicule et d’adapter dynamiquement les performances du véhicule en fonction de la température du moteur et des batteries; garantissant d’excellentes performances et une fiabilité parfaite. (nous ajoutons en effet un élément de sécurité supplémentaire, en conservant ceux d’origine du Twizy)

Vous pouvez accéder à la fiche produit en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Trouver la date de production de mon Twizy

Malheureusement, aucune information concernant la date de production n’est disponible sur les papiers du véhicules. La seule informations dont nous disposons est la date de première mise en circulation du véhicule.

Cependant, vous pouvez nous communiquer votre numéro de châssis (VIN). Nous recontacterons en vous précisant si le véhicule est d’avant JUIN 2016 ou après. (en fonction de la date de production constructeur)

Vérification Twizy 2016
Complétez ce formulaire, nous vérifierons directement sur les systèmes de Renault la date de fabrication du véhicule.
Egalement appelé VIN, ce numéro est présent sur les papiers du véhicule. Commence souvent par VF1 ou VF3.
Votre adresse e-mail afin que nous puissions vous envoyer le résultat de la vérification.

Certains cas particuliers existent cependant. Nous les détaillons dans cet article permettant de trouver la date de production du Twizy. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez un doute concernant la compatibilité de votre véhicule.